Catégories
Culture Evènement Sorties scolaires

Sorties au Centre Georges Pompidou

Une classe de 4ème et deux classes de 5ème ont pu découvrir le centre Georges Pompidou et le musée Beaubourg la semaine du 16 mai.

Ces sorties initiées par Mme Griveau, professeure d’arts plastiques, ont permis aux élèves de découvrir deux parcours thématiques au sein des collections permanentes du musée. Animées par deux conférencières, les visites se sont articulées autour de deux thèmes: Corps et identités (4ème) et Féminismes (5ème).

Voici un aperçu en images des deux sorties de la semaine:

Parcours « Corps et Identités » – Œuvre de Giuseppe Penone – 4ème4
Parcours « Corps et Identités » – Œuvre de Basquiat – 4ème4
Parcours « Féminismes » avec les classes de 5ème1 et 5ème2 – Œuvre de Niki de Saint Phalle
Parcours « Féminismes » avec les classes de 5ème1 et 5ème2 – Œuvre de Warhol
Parcours « Féminismes » avec les classes de 5ème1 et 5ème2 – Œuvre d’Annette Messager

Catégories
Culture Sorties scolaires

Sortie de fin d’année pour les élèves de 4e1 et de 4e4 !

En ce mardi 22 juin, les élèves des deux classes de 4e1 et 4e4 sont partis à la découverte d’un quartier de Paris accompagnés par Mme BARBASON, M. GHANNOUCHI, M. KULAKAUSKAS, M. MOREL et M. BOUYER.

Direction ligne 7 jusqu’à la station Censier-Daubenton pour rejoindre le lieu de la première visite : la Grande Mosquée de Paris. Lieu cultuel historique de la ville de Paris, il est aussi connu pour la beauté de l’édifice, construit en 1922. Une visite guidée a lieu durant laquelle les élèves apprendront l’histoire des différentes pièces, cours, décorations ou lieux de recueillement.

Sur les coups d’onze heures et demi, c’est au Jardin des plantes que les deux classes prennent une pause méridionale et surveillent de près les nuages qui menacent.

Le bruit sourd du tonnerre sonne l’heure du rassemblement pour se diriger vers l’université de la Sorbonne. Une fois sur place, c’est la fin de la pause et les élèves profitent tour à tour d’une visite du campus par M.KULAKAUSKAS et M.MOREL – qui a rejoint le groupe pour l’occasion – mais aussi d’une visite des laboratoires des chercheuses et chercheurs du campus et de la serre.

C’est avec les jambes lourdes d’efforts, et un peu de retard que les élèves sont finalement arrivés vers 17 heures au collège !

Article rédigé par M. Bouyer

Catégories
Culture Sorties scolaires

Sortie Street Art dans le 13ème

Juste avant la fermeture du collège pour un mois, les élèves de 3e1 et de 3e2 ont eu la chance de pouvoir effectuer une dernière sortie scolaire le vendredi 2 avril.

De nombreux établissements culturels étant fermés en raison de la crise sanitaire, M. Clédière, professeur d’anglais, et Mme Marinne, enseignante d’arts plastiques, avaient préparé un circuit de découverte des œuvres de street art du 13ème arrondissement parisien.

Accompagnés également de M. Petit, professeur d’histoire-géographie, et de Mme Valdati, professeure documentaliste, les élèves ont pris le RER direction Bibliothèque François Mitterrand pour déjeuner dans les jardins des Grands Moulins – Abbé Pierre. Puis, le groupe s’est dirigé vers le centre du 13ème arrondissement pour admirer les œuvres murales qui d’art urbain qui colorent les rues de Paris.

Découvrez ci-dessous quelques photos des œuvres que les élèves ont pu admirer lors de cette journée ensoleillée :

[Best_Wordpress_Gallery id= »56″ gal_title= »2021-04-02 Sortie street art dans le 13ème »]
Catégories
Culture Sorties scolaires

Sur les traces des hommes préhistoriques

L’étude de la préhistoire est au programme d’histoire en classe de 6e. Afin de plonger ses élèves de 6e de façon ludique dans la préhistoire, M. Petit a organisé des sorties scolaires au parc des Hautes Bruyères à Villejuif le 27 septembre ainsi que les 11 et 14 octobre pour chacune de ses classes de 6e.

Les élèves des classes de 6e1, 6e4 et 6e7 ont pu s’initier aux techniques de fouilles archéologiques au sein de l’espace d’aventures archéologiques. Ils ont également écouté le récit de l’origine de l’homme, réalisé par une médiatrice du patrimoine. Enfin, ils ont découvert des techniques d’allumage du feu.

Catégories
Culture

Un mercredi préhistorique !

Le mercredi 19 juin, Mme Robic a organisé une nouvelle sortie culturelle durant le temps libre de l’après-midi. Accompagnée par Mme Ujeda, la dizaine d’élèves volontaires ont pu découvrir le centre Pompidou et admirer des œuvres modernes et contemporaines sur un thème qui l’est moins : la préhistoire !

Lors du pique-nique place Stravinsky, le groupe a pu observer l’œuvre monumentale de Jef Aerosol (un artiste dont les 3èmes ont entendu parler grâce à la sortie « Street art » organisée en mai par Mme Ujeda) intitulée « Chut !« . Au même moment, une autre œuvre était en train d’être peaufinée : « Knowledge + action = power« , de Shepard Fairey, un artiste Américain de renommée internationale !

Crédits : Jon Furlong / Shepard Fairey ( https://twitter.com/OBEYGIANT/status/1142573600794238977)

Après cette pause artistico-gastronomique, le groupe s’est dirigé vers le Centre Pompidou. Direction le dernier étage du bâtiment, depuis lequel la vue sur Paris est grandiose, pour découvrir l’exposition qui s’intitule « Préhistoire : une énigme moderne », où des objets préhistoriques côtoient des créations artistiques modernes (beaucoup d’œuvres de Picasso, en particulier) et contemporaines.

Elèves et enseignants ont pu y voir un crâne qui datait de la préhistoire (cela pourrait faire fil rouge avec la sortie aux Catacombes au mois de mars) et Mme Robic a eu un coup de cœur pour la collection de dinosaures en carton des artistes Jake et Dinos Chapman (là aussi, cela pouvait faire écho au « Pez-dispenser » de Basquiat, vu en décembre avec les élèves de 3ème4). A la fin de l’exposition, le groupe a pu entrer au cœur d’une installation « effet grotte », très sombre et couverte d’empreintes de mains.

Catégories
Club manga Clubs Culture

Mangas et mythologie japonaise

Le vendredi 21 juin, les élèves du club manga ont été conviés à une sortie organisée par Mme Valdati au Musée national des arts asiatiques, le musée Guimet. Une conférencière nous attendait pour nous faire découvrir la culture et les légendes du Japon à travers les collections permanentes du musée, mais surtout à travers leurs représentations dans les mangas.

Les élèves sont à présent incollables sur la légende de la création du Japon par les kamis (= incarnation d’une force naturelle, semblable aux dieux des religions polythéistes) Izanagi et Izanami ; sur leur voyage au pays des morts, le Yomi, qui ressemble fortement au mythe grec d’Orphée et d’Eurydice ; ou encore le mythe de la création du Soleil, de la Lune et des tempêtes, respectivement représentés par la déesse Amaterasu, et les dieux Tsukuyomi et Susanoo. Et pour chaque légende, la conférencière qui nous accompagnait soulignait ses références dans divers mangas, qu’ils soient actuels comme Noragami ou Fairy tail, ou plus anciens comme Dragon ball ou Sailor Moon.

Les élèves comme les professeurs ont trouvé cette immersion dans la culture japonaise fascinante. Tous ont beaucoup appris, que ce soit en découvrant des aspects de la culture japonaise ou les croyances du shintoïsme. Certains ont toutefois regretté de ne pouvoir passer plus de temps dans le musée pour admirer la richesse de ses collections.

Catégories
Culture

Les Trésors de Toutankhamon : visite de l’exposition

Deux classes de sixième, les 6e5 et 6e6, ont pu aller découvrir le mercredi 22 mai l’exposition « Toutânkhamon : le Trésor du Pharaon » qui se déroule du 23 mars au 15 septembre 2019 à la Grand Halle de La Villette.

En 1922 et après des années de recherches dans la Vallée des Rois, l’égyptologue Howard Carter trouve, au mois de novembre, la première marche d’un hypogée. Cet hypogée, celui de Toutânkhamon, était scellé par deux portes : l’une conduisait dans un couloir rempli de terre qu’il fallut déblayer ; l’autre donnait dans l’antichambre. C’est en 1923 que les équipes purent accéder à l’antichambre, en compagnie de Lord Carnarvon, le mécène de l’expédition. Dans l’antichambre furent trouvés des chars, des lits funéraires, des vases… Derrière un autre mur, se trouvait la chambre funéraire où reposait la momie de Toutânkhamon. Elle était protégée par de nombreux sarcophages et tombeaux. Enfin, la salle du Trésor renfermait les coffres, les statuettes et les bijoux le splus précieux. Au total, plus de 5000 objets ont été trouvés dans un état de conservation exceptionnel.

Statue du ka de Toutankhâmon

Une partie de ces 5000 objets est exposée à la grande halle de La Villette depuis le mois de mars jusqu’au mois de septembre. Ces objets sont disposés de manière à recréer l’esprit de l’hypogée, c’est-à-dire que les lumières sont tamisées pour donner l’impression aux visiteurs d’être dans le tombeau. Avant de s’installer définitivement au Grand Musée égyptien, actuellement en construction au Caire sur le plateau de Gizeh, les objets de cette collection sont exposés une dernière fois à Paris. Présentées par le Ministère des Antiquités égyptiennes, plus de 150 pièces maîtresses sont présentées, dont 50 voyagent pour la première fois hors d’Egypte. La richesse des objets découverts à l’intérieur du tombeau de Toutânkhamon en font la renommée de ce pharaon qui n’a pourtant pas régné longtemps. En effet, pharaon de la XVIIIe dynastie égyptienne, au 14e siècle avant JC, il est monté sur le trône d’Egypte à 9 ans, pour mourir 10 ans plus tard, à 19 ans, sans héritier.

Figurine d’Horus sous les traits d’un faucon solaire

Les classes de 6e5 et 6e6 ont pu découvrir cette exposition exceptionnelle d’objets découverts lors de l’ouverture de l’hypogée de Toutankhâmon : des chars, des statues, des coffres faits d’or, de bois précieux, et incrustés de pierres précieuses. Malheureusement, la momie et les sarcophages de Toutânkhamon sont restés au Caire. Malgré cette absence, l’exposition a été très appréciée par les élèves.

Une partie des élèves devant la grande halle de La Villette
Élèves de 6e6 visiblement heureux de leur visite !

Article rédigé par Léna, 4e4. Merci à elle pour son travail remarquable !

Catégories
Culture

Visite au Mémorial de la Shoah

La semaine dernière, quatre classes de 3ème se sont rendus au Mémorial de la Shoah afin de mieux visualiser l’horreur de l’univers concentrationnaire nazi.

Les classes de 3e4, 3e5, 3e6 et 3e7 se sont rendues au Mémorial de la Shoah accompagnés de leurs enseignants d’histoire-géographie M. Chamoulaud et M. Delacourt. Cette visite a eu lieu dans le cadre du programme d’histoire de 3ème, qui demande aux élèves de travailler sur la guerre d’anéantissement que réprésente la Seconde Guerre mondiale.

Pendant cette guerre mondiale, en Europe, les nazis ont cherché à mettre en place la « Solution finale », à savoir l’extermination totale des Juifs d’Europe. Grâce à la présentation éclairée d’un guide, les élèves ont pu découvrir l’ampleur de cet anéantissement en se rendant devant le Mur des Noms, dans la crypte, le Mémorial des enfants, et en parcourant l’exposition sur l’histoire des Juifs pendant la Seconde Guerre mondiale.

[Best_Wordpress_Gallery id= »17″ gal_title= »2019-03 Visite Mémorial de la Shoah 3e »]
Catégories
Culture

Un mercredi souterrain !

Après une visite au musée du Quai Branly – Jacques Chirac en janvier et au musée du Louvre en février, les sorties du mercredi ont repris après les vacances d’hiver avec une sortie inattendue… dans les Catacombes de Paris !

Ce mercredi 13 mars 2019, 15 élèves volontaires de tous niveaux sont partis visiter les Catacombes de la ville de Paris, accompagnés de quatre de leurs professeur : M. Clédière, enseignant d’anglais, M. Delacourt, professeur d’histoire-géographie, Mme Valdati, professeur documentaliste, et bien évidemment Mme Robic, organisatrice de ces sorties du mercredi.

Crânes et os mis en scène dans l’ossuaire

Cet ossuaire a été créé à la fin du 18ème siècle dans des anciennes carrières de calcaire désaffectées datant du 15ème siècle, au lieu-dit « Tombe-Issoire ». Les ossements de près de 6 millions d’êtres humains, qui reposaient alors dans différents cimetières de Paris, y ont progressivement été déplacés pour des raisons de salubrité publique. Et dès le début du 19ème siècle, soit quelques années seulement après leur réaménagement, les Catacombes ont été ouvertes au public, curieux de déambuler au milieu de ces amas d’ossements humains.

Entrée de l’ossuaire

Dès 1810, l’ossuaire est véritablement mis en scène pour accueillir du public. A l’entrée, une pierre sur laquelle est inscrite « Arrête, c’est ici l’empire de la mort ! » donne le ton. Les os longs et les crânes sont disposés de manière décoratives le long des galeries, entrecoupés de panneaux de pierre qui permet d’identifier les cimetières parisiens d’où proviennent les ossements. On trouve également dans les galeries de nombreuses phrases philosophiques ou religieuses relatives à la mort et à la fragilité de la vie humaine, en français, en italien et parfois même en latin.

Où est elle la Mort, toujours future ou passée. A peine est-elle présente que déjà elle n’est plus.

Exemple de citation lue sur une stèle de l’ossuaire

Au total, les élèves ont descendu (puis remonté) près de 130 marches, et ont parcouru environ 1,5 km dans des tunnels conservés à une température moyenne de 14 degrés pour préserver les ossements. Malgré ça, tous ont apprécié cette visite inhabituelle. Le guide, extrêmement sympathique, a donné de nombreuses explications sur la constitution et la préservation de l’ossuaire tout en pointant des faits étonnants (comme la localisation d’impacts de balle sur certains crânes).

Élèves devant des ossements. On peut remarquer la hauteur des amas d’ossements,
et l’obscurité des galeries

Même si certains élèves ont relevé l’aspect terrifiant du lieu et la fatigue entraînée par le grand nombre de marches, au final, la majorité d’entre eux n’ont pas eu peur, et en redemandaient car ils trouvaient le circuit trop court ! Et tous sont impatients de connaître le prochain lieu de sortie du mercredi…

[Best_Wordpress_Gallery id= »15″ gal_title= »Sortie mercredi 2019-03 catacombes »]


Catégories
Culture

Voyage au cœur des cités millénaires

Les élèves de 5e ont effectué une sortie scolaire à l’Institut du Monde Arabe, dans le 5e arrondissement de Paris. Ils ont pu y découvrir l’exposition numérique intitulée « Cités millénaires : Voyage virtuel de Palmyre à Mossoul ».

Le choix du niveau 5e ne s’est pas fait par hasard : cette sortie entre dans le cadre du programme d’histoire de 5e, à savoir la connaissance du monde arabe de la naissance de l’islam à la prise de Bagdad par les Mongols.

Les classes de 5e1, 5e2, 5e4, 5e5 et 5e6 ont pu tour à tour découvrir les ruines de grandes villes du Proche-Orient, du Moyen Orient ou des abords de la Méditerranée, reconstituées en 3D via un survol par des drones et la simulations 3D des bâtiments détruits. Toutes les données sont accessibles via des écrans géants et des casques de réalité virtuelle. Un guide aide tout de même les élèves à décrypter et expliciter toutes les données de l’exposition. Car l’ensemble est exigeant pour les élèves : elle aborde des thèmes vastes, allant de la guerre contre Daesh à l’antiquité romaine. Mais l’exposition est rendu très accessible et attractive par les technologies employées. 
Les commentaires des élèves confirment cette impression. Ils étaient enthousiastes. 

[Best_Wordpress_Gallery id= »11″ gal_title= »Sortie IMA janvier 2019″]

Bon à savoir : cette exposition est prolongée jusqu’au 17 février 2019. Toutes les informations sur le site de l’IMA : https://www.imarabe.org/fr/expositions/cites-millenaires